Le capital au XXI siècle de Thomas Piketty

Dans cet article je vais vous faire part d’une série de petites informations plus ou moins liées entre elles et toutes sorties du début de l’ouvrage de Thomas Piketty.

J’ai commencé à lire ce livre de presque 1000 pages pendant les vacances et j’en suis à peine au chapitre 2, mais pour autant ce livre est extrêmement intéressant et pas ennuyant comme le titre pourrait en rebuter plus d’un. Son atout majeur étant que l’écriture est très très simple et accessible à tous, chaque terme ou concept est expliqué et illustrer, il y a des graphiques et autres tableaux, c’est découpé en toutes petites rubriques ce qui laisse une facilité de lecture non négligeable (très agréable car moi par exemple je lis malheureusement très peu et c’est donc un plaisir de pouvoir s’arrêter et reprendre plus tard sans être perdu). De plus il aborde malgré son aspect très fermer de très nombreuses problématiques de nos cours de SES tels que la croissance, les inégalités, la méritocratie, la répartition des richesses etc. C’est pour cela que j’ai sélectionné au fil de ma lecture des petits éléments qui peuvent être intéressant pour mieux comprendre les choses ou des petites choses de culture générale que je ne connaissais pas.

___________________________

La répartition mondiale du PIB en 2012.

Quelques chiffres pour montrer les inégalités de revenu à l’échelle mondiale, je vais donner les chiffres en revenu mensuel par habitant car cette mesure de notre point de vue est beaucoup plus significative.

Europe = 1 800 euros  – Amérique = 1 620 euros – Asie = 520 euros – Afrique = 200 euros.

D’un point de vue mondial, chaque habitant de la planète disposerait de 760 euros par mois.

Pour autant on peut noter les inégalités mondiales avec les 2 extrêmes présents actuellement, ainsi on peut opposer des pays où le revenu moyen par habitant est de 150-250 euros par mois ( Afrique subsaharienne, Inde) à des pays où le revenu par habitant atteint 2 500- 3000 euros par mois ( l’Europe occidentale, l’Amérique du Nord, le Japon).

Ces chiffres permettent d’avoir des ordres de grandeurs à l’échelle mondiale.

__________________________________

La loi de la croissance cumulée.

A l’horizon d’un an, une croissance de 1% semble très faible, presque imperceptible, on a presque l’impression d’une stagnation, mais cette loi nous montre qu’une croissance annuelle faible sur une très longue période produit à une progression considérable. Ainsi les hauts taux de croissance ne peuvent pas durer infiniment car ils auraient un impact immense sur les chiffres, comme ceux de la population. Par exemple, la population mondiale à progressé de 0,8% par an en moyenne entre 1700 et 2012, cela fait que la population mondiale a été multipliée par plus de 10, passant de 600 millions à 7 milliards.

Pour montrer l’importance de la croissance cumulée, on peut prendre deux exemples :

  • Une croissance a 0,5% par an représente une multiplication au bout de 30 ans par 1,16, mais au bout de 1000 ans par 147.
  • Une croissance a 2,5%, c’est à dire un taux de croissance assez commun aux pays développés, représente une multiplication par 2,10 au bout de 30 ans et par 52949930179 au bout de 1000 ans.

_________________________________________

La croissance permet la diversification des modes de vie. 

Ici je vais illustrer le déversement sectoriel, la tertiarisation des activités et en général les changements dans les modes de vie en mettant en rapport la croissance, le développement et l’emploi par secteurs d’activités pour la France et les Etats-Unis (comparaison 1800 – 2012).

Dans les deux cas, en 1800, la croissance était très basse voir presque inexistante alors qu’en 2012 les deux pays se sont développés. De ce fait l’on observe un transfert radical au sein des activités.

En France en 1800 – Agriculture = 64% – Industrie = 22% – Services = 14%.

En France en 2012 – Agriculture = 3% – Industrie = 21% – Services = 76%.

Le cas des Etats-Unis est lui presque plus frappant.

Au EU en 1800 – Agriculture = 68% – Industrie = 18% – Services = 13%.

Au EU en 2012 – Agriculture = 2% – Industrie = 18% – Services = 80%.

___________________________________

La répartition mondiale du revenu, plus inégale que la production.

Cette info nous ramène au tout début de l’année quand l’on a vu que le PIB/hab avait pour défaut de ne être un bon indicateur du niveau de vie des habitants car il ne prenait pas en compte les revenus perçus de l’extérieur et prenait en compte les richesses créer au sein du pays. Or le revenu national/ hab permettait de remédier en parti à ce problème car il est mesuré de cette manière :

Revenu national = Production intérieur + revenus nets reçus de l’étranger (différence entre les revenus reçus de l’étranger et les reçus perçus de l’étranger).

C’est alors que l’on apprend qu’à l’échelle mondiale les revenus versés et perçus s’équilibre et on a alors Revenu mondial = Production mondiale.

Pour autant ce qui m’a choquer par la suite concerne l’Afrique et les pays colonisateur. On apprend que l’Afrique est structurellement possédés par les autres continents et donc que le revenu national dont dispose les habitants du continent africain est systématiquement inférieur a 5% à leur production intérieur, cela peut même aller jusqu’à 10% dans certaines régions. Ce qui est énorme et qui représente bien les inégalités et la difficulté de certaine régions à se développer. Ainsi l’on peut se questionner sur le rapport entre la croissance et le développement car une part importante des richesses créées partent dans la poche d’autres pays.

De la même manière l’on apprend qu’à la veille de la première guerre mondiale le Royaume Unis, le premier investisseur mondial a un revenu annuel de l’ordre de plus de 10% plus élevé que sa production intérieure.

On peut estimer qu’en 1913, les puissances européennes possédaient entre le tiers et la moitié du capital domestique asiatique et africain et plus des 3/4 du capital industriel.

Cette approche historique et économique nous permet de mieux appréhender les débats actuels et les différentes situations.

_______________________________

En espérant que cet article aura pu vous apprendre certaines petites informations, si cela plait je pourrais en refaire d’autre au fil de ma lecture.

 

 

 

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur « Le capital au XXI siècle de Thomas Piketty »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s