Des romanciers inoubliables

Je ne peux pas m’empêcher d’attendre le pire en lisant Thomas Hardy et John Steinbeck. Le lecteur est amené à ressentir de l’anxiété d’une certaine manière. Les arrière-plans économiques et sociaux comportent toujours des risques. De plus, les personnages vulnérables sont voués dès le début à un destin tragique et il n’y a aucune issue.

Lisez les romans de J. Steinbeck tels que Des souris et des hommes, Les raisins de la colère et Tess de l’Urbervilles de Thomas Hardy.

Auteur : lamssasite

Passionné pour le partage.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.