La production de masse

J’ai effectué une transcription d’une vidéo en anglais (https://youtu.be/KJeN6RSqbOc) puis je l’ai traduite en français. Elle apporte des éclairages intéressants sur la production de masse aux Etats-Unis et ses conséquences économiques et sociales. Cependant, la vidéo aurait dû ajouter quelques informations sur les structures de marché qui prédominent à l’époque. J’ai ajouté un lien en anglais pour en savoir plus sur ce dernier point.

https://slideplayer.com/amp/10459293/

Une innovation organisationnelle

“ Dans les années 1920, de nombreux américains avaient un revenu disponible à utiliser. A quoi consacraient-ils ce revenu ? Quelle était l’origine des produits ?

Tout au long de l’année 1900, Henry Ford a développé et amélioré les méthodes de la ligne d’assemblage.

Les usines Ford peuvent maintenant produire des voitures efficacement et à un coût moindre.

En appliquant les méthodes, les ouvriers n’exécutaient qu’une tâche simple sur chaque automobile et le produit se déplace jusqu’à l’ouvrier suivant qui accomplit une tâche simple mais différente.

Ces méthodes ont permis aux usines Ford de produire une voiture tous les dix secondes.

Ce genre de production de masse a débouché sur une baisse du prix moyen d’une voiture de 850 $ à 250 $.

Les méthodes fordistes ont été rapidement adoptées par d’autres industries.

On avait de moins en moins besoin de travailleurs qualifiés pour assembler des produits finis. Il s’agissait désormais de former des travailleurs non qualifiés (N. T. ce qu’on appelle dans les analyses françaises les ouvriers spécialisés) à des tâches simples.

Soudain, les usines ont fabriqué d’innombrables produits qui furent auparavant des produits de luxe. Désormais, l’américain moyen est en mesure de les acquérir.

La structure de la consommation change

Il faut noter que la hausse de la création d’emplois par les usines signifie davantage de travailleurs qui, de plus recevaient des salaires plus élevés. Le salaire moyen d’un travailleur augmenta de 20 % au cours des années 1920.

Si de plus en plus d’individus sont embauchés à des salaires en hausse, il devient possible de consacrer intégralement son revenu davantage à des produits de luxe qu’à des biens de première nécessité tels que l’alimentation, le logement et l’habillement.

Ces travailleurs constituent ce qu’on pensait être la classe moyenne.

Les membres de cette nouvelle classe moyenne découvrent qu’ils sont en mesure de dépenser leur revenu disponible sur plusieurs biens de luxe produits. Et c’est grâce à l’utilisation accrue de l’électricité que nombre de ces produits de luxe sont devenus utiles et disponibles en quantités plus importantes. Des biens tels que les réfrigérateurs, les aspirateurs, les machines à laver le linge ainsi que des radios étaient en train de devenir des biens essentiels du ménage moyen.

Les nouvelles méthodes de la production de masse ont rendu ces biens abordables parce qu’ils étaient fabriqués rapidement. Par exemple, à la fin des années 1920, la quantité de réfrigérateurs fabriqués a dépassé le million et plus de 10 millions de radios ont été vendues.

Le marketing de masse

Avec les flux croissants de biens à acheter, on assiste aussi à l’émergence du marketing de masse dans les entreprises qui se livrent à la concurrence pour répondre à la demande des consommateurs. La publicité s’est répandue au cours de cette décennie et cette fin la radio s’est révélée un excellent moyen de communication avec le plus grand nombre de consommateurs et de façon simultanée. Chaque publicité était destinée à persuader les auditeurs qu’ils avaient absolument besoin des derniers gadgets ou des produits tels que les médicaments. (…).

Le piège de la dette

Malheureusement, même si la nouvelle classe moyenne a vu son revenu disponible augmenter, elle ne pouvait toujours pas acquérir certains produits, tels que les voitures, qui sont demeurés trop chers.

Par conséquent, de nouvelles méthodes d’achat, fondées sur le crédit, ont vu le jour.

Cela consiste à effectuer un versement initial et le reste fait l’objet d’un remboursement échelonné sur plusieurs mois voire des années. La conséquence fut un endettement très élevé de millions d’américains à la fin de la décennie.”

Auteur : lamssasite

Passionné pour le partage.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.