Les sources de la croissance (1/3)

Distinguer la notion et l’indicateur

Une croissance économique instable. Le PIB est un indicateur utile mais approximatif qui permet de mesurer la création de richesses. Son taux de variation ou le taux de croissance annuel moyen, en %, permettent mesurer la croissance économique.

Que signifie “sources de la croissance économique” ?

Dans cette partie, nous allons traiter des sources de la croissance économique. Analyser les sources de la croissance économique, c’est se demander quels sont les facteurs qui permettent d’obtenir l’accroissement du produit intérieur brut en volume d’une économie.

Facteurs de production et croissance :

Du modèle aux résultats économétriques

La fonction de production

Il existe plusieurs sources de la croissance économique.

Tout d’abord, l’augmentation des quantités de facteurs de production, c’est-à-dire le travail et le capital. Afin de connaître la contribution de ces facteurs à la hausse de la production, on utilise un outil théorique : la fonction de production. En quoi la fonction de production permet-t-elle de connaître une des sources de la croissance économique?

Présentation de la fonction de production :

Qu’est-ce que la fonction de production ? Comment varient le volume de la production et celui des facteurs de production ?

Au niveau microéconomique, celui de l’entreprise, la fonction de production exprime une relation mathématique, technique entre la quantité des facteurs de production à savoir le travail et le capital et la production.

Elle s’écrit ainsi : Y=f(K,L) avec Y production intérieure, K la quantité de capital technique ou physique ou fixe et L la quantité de travail.

Au niveau macro-économique, on utilise pour répondre à la question ci-dessus le PIB et les quantités de travail et de capital disponibles dans l’économie.

Les rendements des facteurs

On doit distinguer trois cas :

Premier cas : la production augmente plus que proportionnellement par rapport à l’augmentation du travail et du capital deux. Exemple : un doublement des quantités de facteurs fait plus que doubler le volume de production obtenu. Il s’agit des rendements croissants.

Deuxième cas : la production augmente de la même quantité que les facteurs de production. Si la quantité des facteurs double, la quantité du produit double aussi. Il s’agit des rendements constants.

Troisième cas : la production augmente moins que proportionnellement à l’augmentation des facteurs de production.

On parle de rendements décroissants.

Exemple : le volume de production augmente mais n’est pas multiplié par deux.

Il s’agit ici de connaître les rendements des facteurs de production.

La fonction de production évoquée précédemment exprime le lien technique entre les quantités de facteurs de production et le volume de production qu’ils permettent d’obtenir.

De la théorie aux résultats empiriques

C’est au niveau macroéconomique que la fonction de production permet d’évaluer par des données statistiques (construites) la contribution des facteurs de production à la croissance économique. Quels résultats macroéconomiques ?

Auteur : lamssasite

Passionné pour le partage.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.