Ne soyons pas mauvaise langue 2


Les professeurs de langue ont raison de faire jouer à leurs élèves des pièces de théâtre. De nombreuses études le confirment. Les élèves ne vont pas devenir des comédiens, mais vont maîtriser les compétences langagières et vont, enfin, maximiser leur temps de parole. L’article (en anglais) dont je donne la référence, donne raison à ces enseignants.

https://files.eric.ed.gov/fulltext/EJ1076892.pdf