Liban : Dollars et douleurs


Deux versions : français et English

—————————————————————

En français

Liban: la rareté du dollar et l’effondrement de la livre et leurs conséquences

🟪 Introduction

Le Liban a traversé l’une des périodes économiques, sociales et politiques les plus difficiles de son histoire. Le mardi 4 août au soir, le port du pays a été gravement endommagé par un incendie et une explosion sans précédent qui ont causé de lourdes pertes en vies humaines et en biens et détruit les infrastructures du port de Beyrouth.

Extraits du site Internet de certains journaux

Aujourd’hui, jeudi 6 août, la plupart des articles et éditoriaux des journaux britanniques traitaient des critiques et de l’analyse de l’horrible explosion qui s’est produite dans le port de Beyrouth, au Liban, et ont convenu à l’unanimité que la corruption et l’abandon sont parmi les principales causes de la transformation du pays.

Le Daily Telegraph a indiqué que l’explosion de Beyrouth n’était pas une impulsion du moment, mais qu’elle est restée en formation pendant des années, et que de nombreux Libanais ont prédit une explosion, mais peu ont imaginé que la taille de l’explosion serait avec cette force terrifiante, estimée à 2750 tonnes de matières explosives.

Le journal a décrit l’explosion de mardi comme plus que quiconque ne peut supporter, même les Libanais célèbres pour leur résilience face aux calamités successives qui ont frappé le pays et les ont rencontrés dans une humeur sombre.

Source: Al Jazeera Net

”Le Liban, un pays en chute libre dévasté par la crise économique et le coronavirus.

La catastrophe de l’explosion du port de Beyrouth ajoute à la profonde récession, au chaos politique et à l’épidémie.  »

Source: El País (5 août 2020)

L’article traite des problèmes monétaires auxquels le Liban est confronté depuis plus d’un an. Il traite exactement de l’évolution du prix de la laine livre libanaise (LL).

Cela nécessite d’avoir un aperçu historique et un rappel des fonctions de la monnaie.

🟪 Quelles sont les fonctions de la monnaie ?

La monnaie est considéré comme :

  • Un moyen d’échange
  • Une mesure de valeur
  • Une réserve de valeur

🟪 Devises utilisées au Liban et corrélation monétaire:

Définition: Le taux de change entre les deux pays est le prix auquel il est fait

Echanges entre eux. Le taux de change est mesuré par le nombre d’unités de monnaie nationale par unité de monnaie étrangère ou d’unités de monnaie étrangère par unité de monnaie nationale.

Et les devises échangées au Liban sont:

Lire ottomane jusqu’au début de la Première Guerre mondiale

La livre égyptienne depuis 1918.

La livre libanaise (LL) a été rattachée au franc français jusqu’en 1949.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, je suis lié à la livre Sterling.

Ensuite, la LL a été indexé au $ à 1500 pour un dollar depuis 1997.

Lorsque le dollar américain monte contre L L (soit plus de L L pour 1 dollar), les produits libanais semblent moins chers aux Américains, qui en demanderont plus et cela conduit à convertir plus de dollars contre L L sur le marché des changes. Et inversement en cas d’appréciation de la L L.

🟪 Réserves de change

Les banques centrales et autres grandes institutions financières telles que les banques commerciales maintiennent des devises de réserve en grandes quantités, ou du moins s’efforcent d’atteindre cet objectif, pour réaliser et rembourser les investissements, les transactions et les principaux titres de créance internationaux.

🟪 Comptes en devises étrangères

L’ouverture de comptes en devises se répand dans le monde entier en raison des avantages qu’elle offre aux titulaires de comptes tels que les communautés et les entreprises qui effectuent des virements internationaux à moindre coût pour des raisons professionnelles ou familiales. Les bénéficiaires de ces transferts peuvent y accéder sans difficulté. Cependant, en période de crise économique et sociale, les prélèvements sur ces comptes peuvent être limités, comme c’est le cas au Liban. Ces restrictions affectent l’évolution du taux de change d’une monnaie nationale liée à une monnaie comme le dollar américain.

Dans L’Orient-Le Jour (18 avril 2020), on lit: «La livre libanaise a poursuivi sa baisse tournante jeudi, deux jours après la publication par la Banque centrale du Liban d’une nouvelle circulaire réglementant les retraits de comptes en devises, alors que le Liban traverse une crise économique. Et une situation financière sans précédent il y a 30 ans, exacerbée par la crise du Coronavirus (Covid-19).  »

🟪 Hausse de la demande de dollar et de l’inflation

La section suivante provient de Wikipedia (passage entre guillemets), et je l’ai traduite,

On lit sur Wikipédia: «En août 2010, l’euro valait près de 1 965 £. La valeur de la livre libanaise est désormais liée au dollar, au taux officiel d’un dollar à 1 507,5 livres. Depuis les problèmes politiques et économiques de fin 2018, les retraits en dollars américains de toutes les banques ont été très limités et difficiles. ». S’il y a des retraits en dollars, aussi petits soient-ils, cela signifie que les agents économiques (familles, entreprises et autres organisations) ont déposé des dollars dans les banques. D’où viennent donc ces dépôts? Les salaires payés par les entreprises ou les autres revenus de la distribution primaire et secondaire des revenus? Mais cela signifie que ces revenus ont été payés en dollars américains. En fait, une partie des dépôts bancaires en dollars américains provient de transferts effectués par des expatriés libanais. C’est aussi un produit des exportations libanaises.

Le dollar américain est très demandé et l’accès est sévèrement limité. La Banque du Liban n’émet pas de dollars. Elle n’a pas non plus enregistré un effondrement sans précédent du marché parallèle.

🟪 Un calcul simple

En conséquence, les commerçants ont du mal à accepter les dollars et utilisent souvent un taux de change beaucoup plus élevé que le taux de change officiel lorsque le prix est indiqué en dollars et payé en livres libanaises.

Prenons l’exemple d’un produit dont le prix demandé est de 10 dollars américains, à 1 dollar = 1507,5 livres libanaises, ce produit coûtera:

10 * 1507,5 L L ou 15075 L L, au prix de 3800 L L

Paiement L L : Soit 15075 ou 38000 L L. Nous comprenons pourquoi il est si difficile pour les commerçants d’accepter des dollars.

Cela signifie une hausse sans précédent des prix des denrées alimentaires, par exemple, et une baisse du pouvoir d’achat de la monnaie locale, ce qui indique le phénomène de l’inflation.

L’accès au dollar est limité et les conséquences de cette restriction sont plus évidentes sur le marché parallèle. Le taux du dollar en livres libanaises sur le marché parallèle est presque quatre fois plus élevé que le taux officiel.

L’accès difficile et limité au dollar, dans le cadre de l’ancrage de la LL au dollar, s’accompagne de l’effondrement de la valeur de la L L sur le marché parallèle et de la restriction des importations. Il existe un taux officiel ainsi que des restrictions sur les devises, y compris le dollar, et des taux plus élevés sur les marchés parallèles.

Mais les gens veulent aussi retirer leurs dollars pour vendre sur les marchés parallèles car cela leur permet d’obtenir plus de LL.

Principaux fournisseurs et principaux articles d’importation:

Les principaux fournisseurs du Liban en 2019 sont:

  • États-Unis (1,705 milliard de dollars)
  • Chine (1,627 milliard de dollars)
  • Grèce (1,401 milliard de dollars)
  • Russie (1,401 milliard de dollars)
  • Italie (1,326 milliard de dollars)
  • Allemagne (954 millions de dollars)
  • Turquie (940 millions de dollars)
  • La France était le huitième fournisseur du Liban en 2019 (le septième en 2018), avec des exportations de 760 millions de dollars vers le Liban.

En détail, les principaux éléments d’importation sont:

  • Produits minéraux: 6609 milliards de dollars
  • Produits chimiques et industries connexes: 1991 milliards de dollars
  • Machines et machines mécaniques: 1665 milliards de dollars
  • Produits de l’industrie alimentaire; Boissons et tabac: 1,214 milliard de dollars
  • Véhicules, aéronefs, navires et matériel de transport: 1175 milliards de dollars
  • Produits végétaux: 932 millions de dollars
  • Perles, pierres précieuses et minéraux: 931 millions de dollars
  • Métaux communs et ouvrages en métal: 850 millions de dollars
  • Animaux vivants et produits d’origine animale: 841 millions de dollars
  • Matières plastiques et ouvrages en ces matières; Caoutchouc: 643 millions de dollars (1).

🟪 D’un déficit à l’autre

La balance commerciale libanaise souffre d’un déficit, car il apparaît que les importations dépassent les exportations et ont atteint une moyenne de 16 milliards de dollars entre 2011 et 2019. Par conséquent, cela a conduit à un déficit du compte courant et de la balance des paiements. Cette situation peut s’expliquer par une combinaison de facteurs tels que la faiblesse des investissements nationaux et étrangers (2), ainsi que des variations du taux de change de la livre libanaise. De plus en plus de Libanais et de résidents libanais veulent de plus en plus de dollars pour des raisons économiques et autres, y compris les importations. Cela a entraîné une forte pression sur le taux de change sur les marchés parallèles.

L’économie libanaise est basée sur les services et dépend fortement du tourisme, qui se fait principalement en dollars américains (3).

(1) https://www.tresor.economie.gouv.fr/Pays/LB/le-commerce-exterieur-du-liban-en-2017

2) https://www.lebanese-forces.com/2019/08/14/the-balance-of-payments-suicide-signed-by-lebanese/amp/

(3) https://www.forbes.com/sites/tatianakoffman/2020/07/09/lebanons-currency-crisis-paves-the-way-to-a-new-future/amp/

In English

Lebanon: the scarcity of the dollar and the collapse of the pound and what it brings about

🟪 Introduction

Lebanon went through one of the most difficult economic, social and political times in its history. On Tuesday, August 4th, evening, the port of the country was severely damaged by an unprecedented fire and explosion, which caused heavy losses of lives and property and destroyed the infrastructure of Beirut Port.

Extracts from the website of some newspapers

Today, Thursday (August 6), most British newspapers’ articles and editorials dealt with criticism and analysis of the horrific explosion that occurred in the port of Beirut, Lebanon, and unanimously agreed that corruption and neglect are among the main causes of the country’s transformation.

The Daily Telegraph indicated that the Beirut explosion was not a spur of the moment, but it remained in formation for years, and that many Lebanese predicted an explosion, but few imagined that the size of the explosion would be with this terrifying force, which is estimated at 2750 tons of explosive materials.

The newspaper described Tuesday’s explosion as more than anyone can handle, even the Lebanese famous for their resilience with the successive calamities that befell the country and met them in a gloomy mood.

Source: Al Jazeera Net

”Lebanon, a country in a free fall devastated by the economic crisis and the coronavirus.

The disaster of the Beirut port explosion adds to the deep recession, political chaos and epidemic.  »

Source: El País (5 de agosto de 2020)

The article deals with the monetary problems that Lebanon has faced for more than a year. It deals with exactly the evolution of the price of Lebanese pound (LBP).

This requires getting a brief history and remembering the functions of money.

🟪 What are the functions of money?

Money is considered as

  • means of exchange
  • measure of value
  • Store of value

🟪 The currencies that were used in Lebanon and the currency correlation:

Definition: The exchange rate between the two countries is the price at which it is made

Exchanges between them. The exchange rate is measured by the number of units of national currency per unit of foreign currency or units of foreign currency per unit of national currency.

And the currencies that traded in Lebanon are:

Ottoman lira until the beginning of the First World War.

The Egyptian pound since 1918.

The Lebanese pound (LBP) was pegged to the French franc until 1949.

During World War II, LBP linked to the pound Sterling.

Then the LBP has been pegged at 1500 to the American dollar since 1997.

When the US $ rises against LBP (meaning more than LBP for $ 1), Lebanese products seem cheaper to the Americans, who will demand more of them and this leads to converting more $ against LBP in the exchange market. And vice versa.

🟪 Foreign exchange reserves

Central banks and other major financial institutions such as commercial banks maintain reserve currencies in large quantities, or at least strive to achieve that goal, to achieve and repay investments, transactions and major international debt obligations.

🟪 Accounts in foreign currencies

Opening foreign currency accounts is spread all over the world because of the advantages it provides to account holders such as communities and companies that carry out international transfers at lower costs for professional or family reasons. Beneficiaries of these transfers can access them without difficulty. However, in times of economic and social crises, withdrawals from these accounts may be limited, as is the case in Lebanon. These restrictions affect the development of the exchange rate of the national currency that is linked to a currency such as the US dollar.

In L’Orient-Le Jour (18 April 2020) we read: “The Lebanese pound continued its rotating decline on Thursday, two days after the Central Bank of Lebanon published a new circular regulating withdrawals from accounts in foreign currency, while Lebanon is going through an economic crisis. And a financial unprecedented 30 years ago, exacerbated by the Coronavirus (Covid-19) crisis.  »

🟪 Rising dollar demand and inflation

The next section is from Wikipedia, and I have translated it with notes

We read on Wikipedia: “In August 2010, the euro was worth nearly £ 1,965. The value of the Lebanese pound is now linked to the dollar, at the official rate of one dollar at 1,507.5 pounds. Since the political and economic problems at the end of 2018, withdrawals in US dollars from all banks have been very limited and difficult. ”If there are withdrawals in dollars, no matter how small, this means that economic agents (families, companies and other organizations) have deposited dollars in banks. So where do these deposits come from? Wages paid by companies or other income from the primary and secondary distribution of income? But this means that these revenues were paid in US dollars. In fact, part of bank deposits in US dollars comes from transfers made by Lebanese expatriates. It is also a product of Lebanese exports.

The US dollar is in great demand and access is severely restricted. The Banque du Liban does not issue dollars. Nor did it record an unprecedented collapse in the parallel market.

🟪 A simple calculation

As a result, traders have a hard time accepting dollars and often use an exchange rate that is much higher than the official exchange rate when the price is quoted in dollars and paid in Lebanese pounds.

Take an example of a product whose asking price is 10 US dollars, at 1 dollar = 1507.5 LBP this product will cost:

10 * 1507.5 LBP or 15,075 LBP, at a price of 3,800 LBP

LBP payment: Either 15075 or 38,000 LBP We understand why it’s so difficult for merchants to accept dollars.

This means an unprecedented rise in food prices, for example, and a decline in the purchasing power of the local currency, which indicates the phenomenon of inflation.

Access to the dollar is limited, and the consequences of this restriction are most evident in the parallel market. The dollar rate in Lebanese pounds in the parallel market is almost four times higher than the official rate.

Difficult and limited access to the dollar, as part of the LBP’s anchorage to the dollar, is accompanied by the collapse of the value of the LBP in the parallel market and the restriction of imports. There is an official rate as well as restrictions on currencies, including the dollar, and higher rates in the parallel markets.

But people also want to withdraw their dollars to sell on the parallel markets because it allows them to get more from LBP.

Main suppliers and main import items:

The main suppliers to Lebanon in 2019 are:

  • United States ($ 1.705 billion)
  • China ($ 1.627 billion)
  • Greece ($ 1.401 billion)
  • Russia ($ 1.401 billion)
  • Italy ($ 1.326 billion)
  • Germany ($ 954 million)
  • Turkey ($ 940 million)
  • France was the eighth supplier to Lebanon in 2019 (the seventh in 2018), with exports of 760 million dollars to Lebanon.

In detail, the main import items are:

  • Mineral products: $ 6609 billion
  • Chemicals and Allied Industries: $ 1991 billion
  • Machinery and mechanical machinery: $ 1,665 billion
  • Food industry products; Beverages and tobacco: $ 1.214 billion
  • Vehicles, aircraft, ships and transportation equipment: $ 1,175 billion
  • Vegetable products: $ 932 million
  • Pearls, precious stones, and minerals: $ 931 million
  • Base metals and articles of metal: $ 850 million
  • Live animals and animal products: $ 841 million
  • Plastics and articles thereof; Rubber: $ 643 million (1).

🟪 From one deficit to another

The Lebanese trade balance suffers from a deficit, as it appears that imports exceed exports and reached an average of $ 16 billion between 2011 and 2019. Consequently, this led to a deficit in the current account and the balance of payments. This situation can be explained by a combination of factors such as weak domestic and foreign investments (2), as well as changes in the Lebanese pound’s exchange rate. More Lebanese and residents of Lebanon want more and more dollars for economic and other reasons including imports. This led to great pressure on the exchange rate in the parallel markets.

Lebanon’s economy is service-based, and it relies heavily on tourism, which is mostly conducted in US dollars (3).

(1) https://www.tresor.economie.gouv.fr/Pays/LB/le-commerce-exterieur-du-liban-en-2017

2) https://www.lebanese-forces.com/2019/08/14/the-balance-of-payments-suicide-signed-by-lebanese/amp/

(3) https://www.forbes.com/sites/tatianakoffman/2020/07/09/lebanons-currency-crisis-paves-the-way-to-a-new-future/amp/

Auteur : lamssasite مدونة

Passionné pour le partage.