OT/ (3/3) W. Boyd


Points essentiels de la partie 3/3.

L’horrible Jonjo trouve la cachette d’Adam près de la Tamise et l’attend dans cet endroit en étant certain de le capturer et de s’en débarrasser. Ce que cette brute ne savait pas, c’est que la police a trouvé des indices attestant de la présence d’Adam près de la Tamise et s’apprêtait à l’arrêter. Mais c’est le violent Jongo qui fut arrêté à la place d’Adam par une policière, Rita Nashe. Etre une brute, c’est manquer du minimum d’intelligence. Cependant, la policière a été outrée d’apprendre que l’horrible Jonjo a été libéré et sa demande auprès de certaines autorités pour en savoir plus sur cette libération n’a pas abouti. Raison invoquée par sa hiérarchie : impossible d’interférer avec des personnes haut placées et responsables de la sécurité. L’agence militaire qui l’emploie est spécialisée dans les services de sécurité, tels que tuer une personnalité ou jouer au garde de corps, et son rayon d’action est international.
En fait, dans ce roman de William Boyd, l’enquête policière occupe une place presque marginale. L’accent est mis sur les comportements et les destins des individus.
Adam qui ne s’appelle plus d’ailleurs Adam mais Primo a réussi à obtenir des informations sur l’entreprise pharmaceutique qui planifie de commercialiser un médicament appelé Zembla 4 contre l’asthme. Ce médicament a été administré à des enfants et on a enregistré des décès en conséquence . L’épidémiologiste Philip Wang s’en est rendu compte et s’est retrouvé, comme on l’a vu dans la première partie de cette note de lecture, assassiné par Jonjo.
Ce dernier, grâce à ses indicateurs menacés puis récompensés, fini par retrouver la prostituée qui connaissait Adam. L’horrible Jonjo va commettre un nouveau crime. Rappelant que c’est cette femme qui a donné à Adam l’adresse de l’église et il a même été son colocataire et s’est montré très gentil avec son fils, qui ne sort jamais, en lui apprenant à lire et en le divertissant. À part ces activités, le petit garçon passe la journée à dormir lorsque sa mère lui administré un somnifère dans ses céréales ou à regarder la télévision quand il émerge de son sommeil. Jonjo a frappé à mort cette femme qui a été digne et s’est bien défendue contre cette créature à qui on a appris à exercer son métier avec le maximum de violence, sans le moindre regret. Le petit garçon se trouve par conséquent orphelin.
Primo (Adam donc) a réussi sinon à retrouver sa vie antérieure du moins à nouer une relation amoureuse avec Rita et à travailler. Il a fini par disposer d’informations sur l’entreprise pharmaceutique ce qui lui a permis d’entamer une campagne de dénonciation contre cette firme dont les cours d’action ont chuté. Ingram, le PDG de cette entreprise est en période de convalescence. Il a été lâché par ses actionnaires et sa fortune a été sévèrement réduite. Par ailleurs, Ingram ne semble plus en mesure de poursuivre ses aventures extra conjugales. Il deteste ses enfants qui l’aiment ou qui font semblant et aime le plus jeune d’entre eux, le plus désintéressé qui ne fait cependant pas preuve des mêmes sentiments à l’égard de son père. Ingram en pleure.
Jonjo est maintenant recherché pour meurtre et il a été lâché par ses employeurs. Après ses vaines tentaives de trouver et de tuer Adam, il est obligé de quitter Londres et se cacher à l’étranger avec la complicité de ses amis qui, comme lui, gagnent leur vie en en privant d’autres.
Quant à Adam (Primo), il éprouve une certaine sérénité en continuant à travailler à l’hopital et à vivre avec Rita Nashes, l’agent de police qui sait que Primo n’est pas le vrai prénom de l’homme qu’elle aime.