F.D : Condamné à une telle vie ?


Histoire d’histoires

Histoire de F.D.

Né en Afrique dans une ferme
Né dans une campagne africaine, il a passé son enfance dans une ferme avec ses parents dans un groupe de logement de 40 à 50 personnes. Il a été scolarisé dans l’unique école du village, située à environ 4 km, et il y allait à pied.

Décrochage scolaire

Il convient de mentionner que F.D. a quitté l’école très jeune. Nous ne savons pas quelle est l’extrême nécessité qui a été la cause de ce décrochage scolaire.
Des regrets ?
F.D. avoue que la plupart des membres de sa famille n’appréciaient pas son comportement, mais souligne qu’il n’est pas juste que quelqu’un puisse lui attribuer tous les mauvais comportements.
Le temps a passé vite.
Salaire décent et coûts minimes
Vers la fin des années 90, il travaillait pour une entreprise d’informatique dans l’une des villes les plus peuplées d’Afrique, mais où il y avait des offres d’emplois plus conséquentes.Il recevait un salaire mensuel convenable qui lui a permis de compenser les dépenses de formation qu’il avait effectuées auparavant.Il avait supporté une très petite fraction du coût de la vie.
Les croyances et les perceptions les plus courantes
F.D a épargné une partie de son salaire en évitant le gaspillage, mais, selon les perceptions les plus courantes dans la famille, la rue et le quartier, il est inévitable de prendre le large, de quitter le cocon familial et son pays vers d’autres continents et pays, pour assurer sa prospérité. Cependant, comme beaucoup de jeunes, il gagne un maigre revenu issu de petits boulots. Le plus triste c’est que F.D. est talentueux. Il finira par trouver sa voie. J’en suis convaincu.

Où aller?

F.D. à l’instar d’autres jeunes qui quittent les villes et les villages, espèrent se bâtir un avenir meilleur pour eux-mêmes, leurs parents et leur pays. Quand les jeunes quittent leurs pays, ils ne savent pas qu’un comité d’accueil anti immigration les attend dans les pays étrangers qui exercent sur eux une telle attirance. Leurs pays d’origine ne leur offrent-ils pas suffisamment d’opportunités d’emplois ?

Partir? En attendant demain matin, F.D. fait semblant de faire face. En réalité, comme beaucoup d’autres, il essaie de sauver la face.

Auteur : Salahdnl

Passionné pour le partage.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :