Go BAC 2020

  1. Vous trouverez un article court qui illustre graphiquement les variations du taux de change et leurs conséquences sur l’économie sur Calamlike, en français.
  2. Vous pourrez, si vous aimez l’anglais, lire un article sur le même thème sur le site de la BBC en cliquant sur l’image ci-dessous. Le lien est également directement disponible.

Lien vers article/ BBC

https://www.bbc.co.uk/news/amp/business-49179234

Avantages comparatifs et échanges

Montrer que la spécialisation des pays, et leur participation au commerce international, leur est économiquement bénéfique.

• Partir des théories de l’échange :

• La notion d’avantages absolus (A. Smith, 19 ème siècle) : chaque pays a intérêt à produire et à exporter les biens pour lesquels il dispose d’un avantage absolu (production à un moindre coût que les autres pays) et à importer les autres biens pour lesquels il ne dispose d’aucun avantage absolu.

• La notion d’avantages comparatifs (D. Ricardo, A. Smith, 19 ème siècle) : dans un contexte de libre-échange, même s’il ne possède pas d’avantages absolus, un pays a intérêt à se spécialiser dans la production et l’exportation d’un bien pour lequel il dispose du plus grand avantage comparatif ou relatif ou du moindre désavantage comparatif. Les avantages comparatifs résident dans les écarts de productivité.

• La spécialisation en fonction d’un autre type d’avantage comparatif : les dotations relatives en facteurs (Théorie ou modèle HOS, 20 ème siècle ). Les avantages comparatifs de chaque pays trouvent leur origine dans les différences de dotations en facteurs de production, c’est-à-dire le travail et le capital. Un pays se spécialise dans la production du bien qui utilise le facteur en abondance relative En effet, s’il est abondant, le coût de ce facteur de production sera plus faible. À l’inverse, les pays ont intérêt à importer les marchandises qui demandent le facteur de production le plus rare.

• Conséquences de la spécialisation dans un contexte de libre échange : hausse de la production de chaque pays et de la production internationale.

• Exemple pour illustrer : s’appuyer sur les corrélations entre exportations et croissance économique graphique.

• Il existe des théories plus récentes du commerce International (années 1980) qui expliquent ce dernier par les économies d’échelle, les rendements croissants et les avantages comparatifs qui ont pour origine l’innovation technologique.

• Conclure : la spécialisation des pays en fonction de leurs avantages comparatifs, et leur participation au commerce international, leur est bénéfique dans la mesure où elle est source de croissance économique.

Pro(grès technique/ductivité)

Le PROGRES TECHNIQUE

Et la Croissance économique

Le progrès technique (prt) favorise la croissance directement en agissant sur l’offre et indirectement en affectant la demande

Le progrès technique considéré comme exogène est représenté par la PGF

Le prt augmente l’offre à travers les innovations de procédé qui :

⁃ améliorent l’efficacité des facteurs de production, et notamment le capital

⁃ augmente la PGF

La PGF est assimilée au progrès technique (exogène dans le modèle de R. Solow).

Le progrès technique (prt)augmente l’offre à travers les innovations de procédé qui :

⁃ améliorent l’efficacité des facteurs de production, et notamment le capital dont la productivité s’accroît. Ce gain de productivité est synonyme de croissance de l’offre de biens et de services à l’échelle macroéconomique (augmente les valeurs ajoutées de l’ensemble des entreprises résidant sur le territoire, donc hausse du PIB)

⁃ La croissance économique, inégale entre les EU et l’UE à 15, est largement due à la contribution de la PGF dans la période 1966-1970. Cependant cette contribution a connu un ralentissement après cette période notamment dans l’UE à 15.

⁃ D’après les théories de la croissance endogène, le progrès technique et la croissance sont générés par l’investissement dans quatre types de capitaux dont le capital technologique.

⁃ C’est le rôle joué par l’investissement dans les TIC qui, lorsqu’elles sont diffusées sont source de gains de productivité et de croissance économique grâce à la hausse de l’offre qu’elle rendent possible.

⁃ Les données confirment ces affirmations : le différentiel de croissance est dû à l’évolution de la PGF (productivité globale des facteurs) et à l’une de ses sources.

Le prt augmente indirectement l’offre et par conséquent le PIB en volume, à travers la hausse de l’une des composantes de la demande : la consommation finale des ménages.

Cet impact positif sur la demande s’explique par le partage des gains de productivité sous forme de baisse des prix dont l’importance dépend de la valeur de l’élasticité-prix de la demande.

Le progrès technique prend aussi la forme d’innovations de produits qui stimulent la demande, l’offre et enfin entraîne la croissance économique.

Les fluctuations économiques

img_4145Les conséquences des fluctuations économiques peuvent vous toucher …Personne n’en est à l’abri 

La correction de la dissertation sur les variations de la demande et les fluctuations économiques.

  • Pour réussir cette dissertation, il faut procéder de manière logique, méthodique. Il faut tout d’abord analyser le sujet c’est-à-dire relever et définir les mots-clés en sachant que ces définitions seront données dans l’introduction de la dissertation.
  • Ensuite, déterminer le contexte spatio-temporel afin de cerner la question c’est-à-dire comprendre la consigne et éviter le hors sujet.
  • Mobiliser ses connaissances bien évidemment on se posant la question : que-sais-je sur le thème abordé ?
  • L’étape suivante est consacrée à l’analyse des documents qui doit être réalisée dans un tableau dont la dernière colonne sera consacrée à ce que l’on fait des informations principales extraites des documents et bien évidemment trouver le lien entre les documents. Cette partie de l’analyse du dossier est très importante, c’est ce qui va vous permettre de réaliser votre plan détaillé à partir duquel vous pourrez rédiger définitivement votre dissertation.

Expliquer les fluctuations économiques. Le sujet est libellé ainsi : dans quelle mesure (c’est toujours au singulier) les variations de la demande expliquent-elles les fluctuations économiques ? On peut reformuler cette question de la manière suivante : les variations de la demande représentent-elle la seule origine des fluctuations économiques ?

Cette expression signifie que le sujet nous invite à discuter, c’est-à-dire à relativiser l’explication des fluctuations économiques par une seule cause à savoir les variations de la demande. Les variations de la demande signifient l’augmentation, le ralentissement ou la baisse de la demande intérieure c’est-à-dire la consommation finale déménage, la FBCF et la demande extérieure à savoir les exportations.

Nous avons constaté que dans la plupart des introductions à la dissertation ne comportent pas d’accroche c’est-à-dire d’entrée en matière. Un certain nombre de copies commence directement par la définition des termes clés du sujet, cela n’est pas conforme à une introduction. Cette accroche consiste à dire quelque chose qui est directement ou indirectement lié au sujet. Il s’agit des variations de la demande des fluctuations économiques et bien évidemment ce dernier terme peut fournir quelques accroche. On peut par exemple commencer par dire que la croissance économique est un phénomène relativement récent qui a connu des développements plus important initialement avec la révolution industrielle. On peut en déduire de cela que dans le long terme s’il y a croissance économique,  à court terme son rythme est irrégulier ce qui nous introduit aux fluctuations économiques et on définit celles-ci bien évidemment. On peut également dire ou parler des bienfaits de la croissance économique et tout de suite dire cependant celle-ci n’est pas régulière à court terme, cette irrégularité étant qualifiée de fluctuations économiques. On définit alors ce terme clé (dans l’introduction, cela va de soi).

  • Première partie. Les variations de la demande explique partiellement les fluctuations économiques

Deuxième partie. Les fluctuations économiques sont  engendrées par d’autres facteurs que les variations les variations de la demande.

Lorsque la demande augmente, cela engendre une hausse du PIB en volume donc une expansion économique qui représente une phase de l’évolution de l’activité économique. Et lorsqu’il y a un ralentissement de la demande c’est-à-dire que celle-ci augmente moins vite, cela a des répercussions sur le PIB en volume lequel peut également augmenter moins vite. Enfin lorsque la demande baisse on peut constater une baisse du PIB en volume pendant un certain temps c’est la phase de récession (une phase des fluctuations économiques). Il faut rappeler ce qui fait varier la demande.

  • Deuxième partie. D’autres facteurs expliquent les fluctuations économiques

Les fluctuations économiques trouvent leurs origines également dans les chocs d’offre qu’ils soient positifs ou négatifs. Quand les chocs d’offre sont positifs, cela se traduit par l’expansion économique et lorsque sont négatifs, on peut s’attendre à une évolution négative de l’activité économique.

Il faut rappeler ce qui provoque les variations négatives ou positives de l’offre.

Un dernier facteur expliquant les fluctuations économiques réside dans l’évolution des quantités de facteurs de production, travail et capital et la productivité globale des facteurs assimilé aux progrès technique qu’il soit exogène ou endogène par conseil. Par conséquent, l’accroissement de la quantité de travail et celle du capital sont à l’origine de la hausse de l’activité économique se traduisant par l’expansion économique. Enfin la hausse de la productivité globale des facteurs (PGF) améliore l’efficacité des facteurs de production et contribue de ce fait à la croissance économique, soit une  des phases des fluctuations économiques. Là aussi, il faut rappeler les causes de l’évolution des volumes des facteurs de production (travail et capital) et de celle de la PGF.

Le cycle de crédit, enfin, amplifie les fluctuations économiques (récession, ralentissement ou tout autre phase des fluctuations économiques).

Pour chaque affirmation il faut expliquer et illustrer par des données statistiques appropriées. Rappel : la dissertation n’est pas une étude des documents. Ces derniers doivent être cités entre parenthèses. Exemple : (Cf. document …).