La médiane


 

MEDIAN

 

MEDIANEblog

Déjà vu


They’re very wells, and you?


They’re very wells, and you?

https://calam.blog/2019/08/04/theyre-very-wells-and-you/
— À lire sur calam.blog/2019/08/04/theyre-very-wells-and-you/

Toute ressemblance…


La nature est libre
La nature est libre

… est purement fortuite.

A qui profite la baisse des taux d’intérêt ?


Relation entre cours des obligations et taux d’intérêt

Avant d’examiner en quoi consiste l’apport de l’article, on aborde quelques notions employées. Les auteurs mettent l’accent sur les causes et les conséquences des taux d’intérêt négatifs. Je suis responsable de toute erreur ou mauvaise interprétation

Dans leur article paru dans le Monde diplomatique (novembre 2019, page 21), F. Lemaire et D. Plihon parlent d’aberration économique à propos de “l’application de taux d’intérêt négatifs”. L’article donne l’exemple des obligations souveraines de la France et de l’Allemagne avec des taux d’intérêt négatifs. Cela signifie que ces États n’auront pas à rembourser la totalité des sommes empruntées, soit une diminution de la charge de leurs dettes. 

Des notions 

Les taux d’intérêt 

L’intérêt est la rémunération versée par l’emprunteur au prêteur. 

Prêteurs et emprunteurs 

Taux d’intérêt :

Nominal court et long : taux convenu dans le contrat. Taux court : auquel les banques accèdent au refinancement auprès des banques centrales. 

Réel court et long : taux nominal moins taux d’inflation. 

Fixe : ne varie pas pendant la durée du capital emprunté. 

Variable : varie en fonction d’un indice de référence. 

Les obligations 

Obligation : titre de créance qui représente une partie d’un emprunt souscrit par un agent économique (particuliers, institutions financières et non financières …) et émis par les administrations publiques (dont l’Etat), les institutions financières et non financières. 

Les banques, par exemple, émettent des obligations et en souscrivent aussi. On trouve ces titres de créance parmi leurs portefeuilles de titres dans à l’actif de leurs bilans. Les obligations représentent également une ressource plus longue pour les banques. Dans ce dernier cas, on les trouve au passif de leurs bilans. (1a)

L’obligation est l’un des principaux titres de la dette y compris la dette publique. 

Prenons l’exemple des OAT. Obligations assimilables du Trésor : ce sont des emprunts de l’Etat français accessibles aux particuliers qui désirent acquérir des titres de placement à taux fixe. Elles sont cessibles (on peut les revendre) en bourse (marché secondaire) (1b).

Rendement des obligations et taux d’intérêt 

Un exemple sur le rendement 

J’achète une obligation d’une valeur de 500 euros émise à un taux d’intérêt nominal fixe de 5 % que je garde pendant un an. L’emprunteur (l’émetteur du titre en question) me versera au bout d’un an  5%*500= 25 euros. Ce revenu est appelé coupon. Je récupère, si je ne revends pas l’obligation sur le marché secondaire, 525 euros au bout d’un an. Le taux de rendement est donc égal à 5 % ( 25 €*100 /500€). 

Cependant, si le taux d’intérêt augmente et passe, par exemple, à 8 % sur le marché, le nominal 500 € passe à 486 € afin que l’obligation ait un rendement de 8 %. La rémunération nest pas affectée par la variation du taux d’intérêt du marché. Ce résultat est obtenu par le simple calcul suivant : 525 €/ 8 %+1. Par conséquent, lorsque le taux d’intérêt sur le marché augmente, le prix de l’obligation diminue. Et inversement. Si le taux passe à 3 %, le cours de l’obligation correspondant augmente. Le cours des obligations varie en fonction des taux d’intérêt en vigueur. 

Les conclusions précédentes relatives aux obligations à taux nominal fixe changent s’agissant des obligations à taux variable. Le coupon (la fraction de la valeur payée par l’émetteur au souscripteur de l’obligation)est variable. 

Voici une formule de calcul du cours d’une obligation à taux fixe (2). Si le taux d’intérêt du marché est de 2 % et la durée de l’obligation est de 2 ans, la valeur pb d’une obligation, d’un nominal de 500 euros, qui rapporte chaque année un coupon de 20 euros serait : 

Pb = 20 + 20/(1,02) + 20/(1,02)² + 500/(1,02)² = 539, 4 euros. Donc, le cours d’une obligation à taux fixe varie en sens inverse du taux d’intérêt. 

Voici une explication de la relation inverse entre taux d’intérêt et cours de l’obligation : “ C’est un point qui prête souvent à confusion. Comment expliquer qu’un rendement élevé et un cours élevé soient 2 éléments positifs alors qu’ils s’excluent mutuellement?

La réponse dépend en fait du point de vue de l’investisseur. L’acheteur potentiel d’une obligation souhaite que le rendement soit élevé. En effet, il préférera payer 800 $ une obligation de 1 000 $, et bénéficier ainsi d’un rendement de 12,5 %. Par contre, une fois l’obligation achetée, les versements d’intérêts ne varieront pas. Donc, ce même investisseur aura avantage à ce que le cours monte. Il pourra ainsi réaliser un bénéfice lorsqu’il vendra son obligation.” (3).

Titre de l’article : Le poison des taux d’intérêt négatifs (Un héritage méconnu de la crise des «subprimes»)

Les auteurs (F. Lemaire et D. Plihon) rappellent les différentes interventions des banques centrales pour sauver le système financier après la crise de 2007-2008 sous formes de rachats de titres des dettes publiques et privées (notamment pour soutenir le cours des obligations émises par le secteur privé). Cela correspond aux programmes d’assouplissement quantitatif, 2015 (quantitative easing) (4), (5) une politique monétaire non conventionnelle utilisée en périodes de crise économique grave. Plus précisément, des liquidités ont été mises à la disposition des Etats aux prises avec des problèmes de surendettement ainsi qu’à celle des entreprises privées. On assiste à ce que l’on a appelé l’aplatissement de la courbe des taux d’intérêt résultant des rachats massifs des titres de la dette publique sur les marchés financiers. 

Enfin, une baisse importante et continue des taux d’intérêt directeurs des Banques centrales américaine et européenne débouchant, selon les auteurs de l’article, sur des taux d’intérêt négatifs. 

On peut consulter le site de la Banque de France sur les taux négatifs des OAT (6).

On ne peut éviter de se poser la question de l’efficacité macroéconomique de l’ensemble des interventions évoquées ci-dessus. Les banques devaient accorder des crédits à l’économie pour stimuler la demande ( investissements des entreprises et consommation finale des ménages). Il semble, d’après les auteurs de l’article, qu’elles n’ont pas généré la croissance économique escomptée ni par conséquent les créations d’emplois nécessaires à la résorption du chômage. Il faut néanmoins rappeler que l’objectif consistait à sauver le système financier. 

La suite de l’article traite des conséquences des taux d’intérêt bas :

diminuent la rentabilité de l’activité bancaire des crédits et pussent les banques, comme en Allemagne, à baisser la rémunération des dépôts et à prendre des risques.

Dans la mesure où la dette publique constitue une part importante de leurs actifs, la baisse de la rentabilité des obligations émises les Etats peut compromettre la capacité des banques à honorer leurs engagements (dans leurs passifs) ce qui peut les inciter à investir dans des titres ou des opérations générant une rémunération plus élevée donc plus risqués. Les conditions de l’instabilité financière se trouvent dès lors réunies.

Les auteurs de l’article étudié évoquent aussi l’impact social des taux d’intérêt négatifs. Certes, l’argent est bon marché mais les ménages modestes ne peuvent pas accéder au logement (location ou achat) en raison de la hausse du prix de l’immobilier.

Cependant, en dépit de taux d’intérêt négatifs, les obligations d’Etats continuent de faire l’objet d’une demande importante des investisseurs pour lesquels ces titres de la dette publique demeurent une valeur refuge, un actif plus sûr que les actions, comme c’est le cas, par exemple, des fonds de pension qui peuvent récupérer leur capital initial même avec des taux d’intérêt bas ou négatifs. L’anticipation des cours futurs élevés explique en partie la détention de ces titres. 

La baisse des taux, en France, est un phénomène relativement ancien d’après V. Levy-Garboua et E. Monet qui concluent leur étude empirique : “Tout d’abord, les séries historiques montrent que nous aurions tort d’isoler les quelques dernières années qui, depuis la crise, ont vu les taux atteindre un niveau plancher. Il y a une continuité manifeste dans l’évolution des taux depuis le début des années 1980. Les taux nominaux, comme le PIB nominal, ont subi une chute constante depuis cette date”. (7)

Il ne faut cependant pas conclure de cet article que la baisse des taux d’intérêt n’est pas bénéfique à l’économie. Tout dépend de l’usage économique et social qui est fait de cet outil de la politique monétaire. 

Mots clés : taux d’intérêt, taux d’intérêt directeurs, obligations, obligations souveraines, politique monétaire, coupon, rendement, demande, assouplissement monétaire, croissance économique, titres de la dette publique, crise des subprimes, OAT.

___________________

(1a) Pour avoir un aperçu du bilan d’une banque:

https://www.economie.gouv.fr/facileco/comptes-dune-banque

(1b) https://www.aft.gouv.fr/fr/oat-particuliers

(2) Alain Béraud, Introduction à l’analyse macroéconomique, 2e édition, Anthropos-Economica, 1989.

(3) https://www.desjardins.com/coopmoi/plans-action-conseils/epargne-placements/comprendre-rendement-obligations/index.jsp

(4) https://youtu.be/8NSCwGxXplQ

(5) Des précisions très claires, en anglais, à propos du quantitative easing (assouplissement monétaire) sur site de la Banque d’Angleterre  :

https://www.bankofengland.co.uk/monetary-policy/quantitative-easing

(6) https://www.banque-france.fr/statistiques/taux-et-cours/taux-indicatifs-des-bons-du-tresor-et-oat

(7) https://www.cairn.info/revue-d-economie-financiere-2016-1-page-35.htm#

Etre libre


Un mur dans un parc avec des fleurs
Le mur de la liberté d’expression

Comment apprendre l’anglais


Vocabulaire anglais
De l’anglais

Introduction

Nous apprenons, grâce au processus de socialisation et à l’éducation, les éléments culturels du milieu social auquel nous appartenons ou auquel nous aspirons ou nous rêvons d’appartenir et parmi ceux-ci la langue. Nous n’avons eu aucune difficulté à apprendre notre langue maternelle sauf dans des cas exceptionnels. Parler une langue déterminée nous distingue des autres et constitue un élément de notre identité.

Les autres se font une opinion de nous sans nous connaître parce qu’ils nous regardent avant de nous écouter. Leur jugement, fondé sur l’apparence, peut être validé ou non lorsque nous leur parlons. C’est ici que se pose à l’évidence la question de la langue.

Il est difficile d’évaluer le nombre de langues dans le monde. On estime ce nombre entre 6000 et 7000. Mais qu’importe ? Je vous livre ici mon expérience personnelle. Je voudrais ajouter que l’apprentissage de l’anglais, dont cet article traite, m’a aidé moralement, socialement et sur le plan professionnel. J’espère que cet article vous aidera aussi.

De quel anglais parle-t-on ?

• Parlé ou écrit ?

• L’anglais des affaires ?

• L’anglais américain ou britannique?

• L’anglais dans les domaines artistique et scientifique?

Les questions précédentes ne sont pas fondamentales mais pas superflues. L’essentiel, c’est de se lancer.

J’ai étudié l’anglais pendant un an au lycée à raison de deux heures par semaine.

Mon premier cours eut lieu en début d’après-midi et quand Mr. Stranges, un enseignant américain, entra en classe il nous salua en anglais avec un sourire bienveillant : “Good afternoon class”. Les trente élèves répondirent avec enthousiasme : “Good afternoon class” au lieu de “Good afternoon sir ou mister”.

Je ne sais pas ce que Mister Stranges est devenu.

Ce fut mon dernier contact avec l’anglais. Je me suis mis à étudier l’espagnol non pas de mon plein gré mais par nécessité. Des circonstances ont changé. Mon ami, lui, a continué à étudier l’anglais et je ressentais cela comme une sorte de supériorité linguistique.

Ce n’était pas parce que j’étais obligé d’abandonner l’anglais que j’y ai complètement renoncé.

Un membre de ma famille est rentré d’un pays anglo-saxon pour passer des vacances. Il était accompagné de son ami anglophone. Ce dernier ne parlait pas un traitre mot en français. Vous imaginez l’embarras de la situation. Il fallait un traducteur pour pouvoir communiquer avec lui. J’ai tenté de bredouiller quelques mots en anglais mais le résultat n’était pas à la hauteur de mes espérances.

J’ai éprouvé une profonde frustration de ne pouvoir communiquer avec un interlocuteur aussi sympathique.

Je me suis lancé un défi. En réalité, j’ai vaguement projeté d’apprendre l’anglais sans savoir comment m’y prendre.

J’ai, en toute modestie, considérablement amélioré mes compétences en anglais.

Mes premiers pas dans l’apprentissage de l’anglais étaient hésitants.

La prononciation et le rythme en anglais

L’apprentissage des langues implique de maîtriser la prononciation des lettres, des mots, des mots dans les phrases et de savoir où placer les accents toniques. La connaissance des sonorités et l’imprégnation de notre oreille par les sons spécifiques à l’anglais est un atout précieux. Mais il ne faut pas s’inquiéter, il existe un outil à notre disposition pour communiquer : l’alphabet phonétique international (API). Pour maîtriser la prononciation, pour comprendre et se faire comprendre, on peut écouter et voir la transcription phonétique.

Ne vous inquiétez pas pour les accents car il y en a une multitude au niveau international et au sein de chaque pays voire à l’intérieur de chaque ville.

Des paroles

Je n’écoutais pas encore des chansons en anglais. Les paroles des chansons dans cet idiome sont un moyen divertissant et efficace pour apprendre les langues étrangères. Elles contiennent la plupart des registres de langue utilisés en fonction de notre auditoire et de l’interlocuteur. Des sentiments éprouvés par le commun des mortels sont exprimés dans ces paroles. Elles expriment les différents sentiments humains tels que la joie, la peur ou la déception, etc.

Or, éprouver le besoin de communiquer ses sentiments occupe une part non négligeable de notre discours.

De l’importance de poser des questions

Nous sommes amené(e)s, dans la vie quotidienne et/ou professionnelle, à poser des questions pour diverses raisons. J’ai vite pris conscience de l’intérêt et de l’utilité d’apprendre à poser des questions simples en anglais. C’est devenu même un jeu pour moi.

Exemples de questions :

Can you hang on for a moment?

What have you been getting up to lately?

What seems to be the trouble?

Will you manage?

Have you met your friend?

Who is this house?

What nationalty is he?

What message does the cartoonist want to convey?

How far is your office from home?

Écouter la radio

L’efficacité des méthodes d’apprentissage des langues et notamment l’anglais varie selon les individus. De plus, il faut se donner un objectif à atteindre : avoir un niveau convenable à l’écrit et à surtout à l’oral. Plus précisément, il s’agit des quatre compétences linguistiques : lire, écrire, écouter et parler.

J’ai beaucoup appris avec la BBC radio 4. J’écoutais (une des compétences linguistiques) les émissions de cette radio quotidiennement et ces exercices d’imprégnation m’ont permis de me familiariser assez rapidement avec les sonorités de l’anglais du moins britannique. Ces écoutes étaient ponctuées de répétitions afin de mémoriser les sons. Je prenais aussi des notes quand cela était possible.

Regarder la télévision

• Les films

• Les séries

• Les documentaires

• Les interviews

• Autres émissions télévisées

Dans un premier temps, il est conseillé de regarder avec les sous-titres dans votre langue. La question, de fait, n’est pas tant de comprendre que d’écouter et de s’accoutumer à la langue (s’exposer à la langue). Notez le maximum de mots dont vous consulterez le sens ultérieurement.

Ce que nous apprennent les personnes que j’ai interrogées

J’ai demandé à plusieurs personnes, interlocuteurs et interlocutrices dont la langue maternelle n’est pas l’anglais, comment elles ont appris à parler anglais. Leurs réponses mettent l’accent, si je puis dire, sur l’importance de l’oral et de leurs efforts de maximiser le temps de parole. Ces personnes parlent couramment l’anglais et n’ont pas nécessairement fait des études supérieures. Pour ce qui me concerne, je n’hésitais pas à prendre la parole, je ne me sentais pas ridicule en m’adressant à des anglophones et même en commettant des erreurs de syntaxe et de prononciation.

Parler le plus possible

Etre capable de s’exprimer en anglais

Prendre part à, voire susciter, des conversations avec des gens qui apprennent l’anglais et avec les natifs et de manière générale avec les anglophones.

Accepter qu’on vous corrige.

Lire

La presse

Si vous ne pouvez pas vous permettre d’acheter la presse anglaise, il existe d’innombrables ressources consultables en ligne à moindre coût. N’oubliez pas la particularité du style journalistique. Vous pouvez vous contenter, dans un premier temps, de lire et de comprendre les gros titres. Munissez-votre d’un dictionnaire anglais-anglais ou anglais-français ou anglais-langue maternelle. Des dictionnaires en ligne sont également utiles.

Des romans et des bandes dessinées mêmes celles qui sont destinées aux enfants. Il faut utiliser les moyens audiovisuels.

Vous pouvez partager cet article si vous estimez que cela en vaut la peine.

Références de sites internet consultés par l’auteur.

Voir vidéo pour phonétique :

https://youtu.be/S8McGqvzYnI

Voir pour prononciation :

https://fr.pronounce.com/science/integrez-le-rythme-de-l-anglais

Un bon site français sur l’accent tonique :

https://bilingueanglais.com/blog/745/comment-accentuer-les-mots-en-anglais/

Vous pouvez consulter le site suivant pour en savoir plus sur les accents y compris ceux utilisés dans les dialectes :

https://englishlive.ef.com/blog/english-in-the-real-world/rough-guide-british-dialects/amp/

Le site suivant présente un contenu très précis, intéressant sur les accents en anglais et rédigé en français par une spécialiste. Je conseille de le consulter :

http://cle.ens-lyon.fr/anglais/langue/lessentiel-de-langlais-oral/phenomenes-accentuels-et-rythmiques

Voir, pour les registres de langues :

https://francais.lingolia.com/fr/atelier-decriture/les-registres-de-langue

Voir, pour les paroles en anglais :

https://www.learningenglishmatters.com/category/listening/learn-with-lyrics/

http://www.encoreleaders.org/wp-content/uploads/2013/06/WSJ-terminology.pdf

https://blogpascher.com/blog-2/comment-ecrire-un-ebook-commencez-la-redaction-de-votre-livre

Pour poser des questions en anglais :

https://www.thoughtco.com/how-to-ask-questions-in-english-1211981

BONNE CHANCE

Les moyennes


La moyenne : se lit x barre
X barre pour désigner la moyenne

Les moyennes

Les chiffres entre parenthèses renvoient aux sites consultés.

Connaître la tendance centrale d’une distribution.

La moyenne : un vaste domaine d’application

Quelques exemples

A propos du micro crédit : “Le prêt moyen atteint à peine les 200 euros” (1). Il y a pourtant des bénéficiaires qui empruntent moins ou plus de 200 euros.

Le salaire annuel brut moyen, au Luxembourg, en 2018, s’élevait à environ 60000 euros. Il était d’environ 40000 euros en France (2). Une répartition primaire des salaires idéale si elle était réelle. C’est la signification de la moyenne.

Pendant le confinement, les français ont pris en moyenne 2 kilogrammes. Entendu dans une publicité à la télévision. A l’évidence, cette information est incomplète mais c’est un argument publicitaire.

L’âge est un déterminant majeur : le patrimoine net moyen (déduction faite des emprunts en cours) passe de 38 500 euros pour les ménages dont la personne de référence a moins de 30 ans à 315 200 euros pour les ménages de sexagénaires. (3a)

Le calcul de la moyenne

On peut calculer autant de moyennes qu’il y a de variables discrètes ou continues (pouvant être organisées en classes, intervalles).

Définition (INSEE)

Moyenne ou médiane ?

La moyenne est l’indicateur le plus simple pour résumer l’information fournie par un ensemble de données statistiques : elle est égale à la somme de ces données divisée par leur nombre. Elle peut donc être calculée en ne connaissant que ces deux éléments, sans connaître toute la distribution.

La moyenne d’une distribution n’est pas toujours le meilleur indicateur : la médiane est souvent plus pertinente. Mais son calcul exige de connaître toute la distribution, ou en tout cas sa partie centrale.

Remarque

De nombreuses grandeurs économiques sont limitées vers le bas et non vers le haut. Par exemple, le salaire horaire est limité vers le bas par le SMIC alors que certains salaires peuvent être très élevés. La moyenne est tirée vers le haut par les salaires élevés, même s’ils sont peu nombreux, et elle est pour cette raison généralement supérieure à la médiane.

Par ailleurs, l’incertitude qui affecte les valeurs extrêmes, en particulier les valeurs élevées, se reporte sur la moyenne mais n’affecte pas la médiane. Celle-ci est de ce point de vue un indicateur plus fiable. (3b)

Un site qui permet de s’initier au calcul de la moyenne et de comprendre sa portée et ses limites. Des exercices avec corrigés sont proposés. (4)

Les différents types de moyennes (simples et pondérées) (5) et (6) et les contextes de leur utilisation. On peut calculer le taux de chômage ou le taux d’emploi moyen, le taux de change ($/€) moyen ou la vitesse moyenne grâce à la moyenne harmonique simple ou pondérée.
  • Moyenne arithmétique
  • Moyenne géométrique
  • Moyenne harmonique
  • Moyenne quadratique

Calculateur de moyenne harmonique (7)

Voici un exemple de calcul du taux de change moyen fictif entre deux monnaies.

Le terme population n’est pas nécessairement utilisé dans le sens démographique mais plutôt statistique.

Références :

(1) https://www.cairn.info/revue-etudes-2006-9-page-188.htm

(2) https://www.insee.fr/fr/statistiques/4277680?sommaire=4318291

(3a) https://www.insee.fr/fr/statistiques/4265758

(3b) https://www.insee.fr/fr/metadonnees/definition/c1970

(4) http://www.itse.be/statistique2010/co/22121_Cours_moyenne_1.html

(5) http://statistique-et-enseignement.fr/article/download/593/556

(6) types de moyennes

http://margaux.ipt.univ-paris8.fr/vgodard/enseigne/statisti/memostat/mem33sta.htm#moyengeo%22%3E

(7) http://www.alcula.com/calculators/statistics/harmonic-mean/

Romans britanniques 3/4 روايات بريطانية


Première de couverture du roman de Sophie Kinsella, The undomestic Goddess

Deux versions, l’une pour les arabophones #بالعربي et l’autre pour les francophones ci-dessous

Français (3/4)

Si vous avez manqué les parties 1/4 et 2/4, voici les 2 adresses qui vous permettront de bien suivre la partie 3/4.

https://calam.blog/2020/06/17/romans-britanniques-2-4-روايات-بريطانية/

Samantha et Nathaniel, le jardinier, ont des atomes crochus, des affinités. Une relation amoureuse est née entre eux. Nathaniel dirige un pub (public house) auquel il a invité son amie et lui permit de découvrir un univers aux antipodes du monde professionnel qui l’avait accaparée et aliénée par des horaires, une charge de travail et des codes apparemment incompatibles avec l’épanouissement individuel. Mais les institutions exercent un pouvoir irrésistible parce que nous y croyons. L’ambition professionnelle, une valeur familiale fortement intériorisée par Samantha, a également exercé sur elle une certaine tyrannie. Le changement est évident : Samantha a adopté un nouveau style de vie.

Rappelons que Samantha a obtenu réparation du dommage causé par son collègue associé Arnold Saville. En effet, les membres du conseil des avocats lui ont fait l’offre dont elle a toujours rêvée en la nommant membre associée du cabinet. Cependant, à la stupéfaction générale, Samantha a décliné l’offre et est partie poursuivie désespérément par son ami Guy totalement sidéré par ce refus absurde selon lui. Samantha a précisé qu’elle ne travaillera pas pour les concurrents mais est heureuse de conserver son emploi actuel de domestique. Cet ami se ressaisir

Mais le retour de Samantha à la campagne chez ses employeurs fut troublé par l’arrivée inopinée de la presse. Dans la confusion et l’agitation totales, la vraie profession de Samantha a été découverte et Eddy, sa femme, leur nièce et Nathaniel avaient visiblement du mal à le croire : la domestique est une grande avocate membre d’un célèbre cabinet d’avocats d’affaires de Londres. Et dire que le bon Eddy lui a acheté des livres pour apprendre et se cultiver ! D’ailleurs il faut savoir que l’auteure Sophie Kinsella a exercé en tant que journaliste financière. C’est ce qui explique que Samantha, le personnage principal du roman, a évité à Eddy la signature d’un contrat qui aurait ruiné ce dernier car elle ne connaît que très bien le monde des affaires et a au les risques qui lui sont inhérents.
Samantha va-t-elle résister à la pression médiatique et aux tentatives du cabinet d’avocats de la récupérer ?

بالعربي

إذا فاتتك الأجزاء ١/٤ و ٢/٤، فإليك العنوانين اللذين
سيسمحان لك بمتابعة الجزء ٣/٤ جيدا.

٣/٤

أدى التقارب والتفاهم بين سامانثا وناثانيال، البستاني، الى نشأة علاقة رومانسية بينهما. يدير ناثانيل حانة (public house) دعا فيها صديقته وسمح لها باكتشاف عالم يتعارض مع العالم المهني الذي احتكرها وعزلها خلال ساعات، وعبء العمل ومتطلباته على ما يبدو غير متوافقة مع التنمية الفردية لكن المؤسسات تتمتع بقوة لا تقاوم لأننا نؤمن بها. الطموح المهني، وهو قيمة عائلية تستوعبها سامانثا بقوة ، مارس أيضا ضغطا معينا عليها. التغيير الآن واضح: اعتمدت سامانثا أسلوب حياة جديد

تذكر أن سامانثا حصلت على تعويض عن الضرر الذي سببه زميلها المساعد أرنولد سافيل. في الواقع ، قدم لها أعضاء مجلس المحامين العرض الذي طالما حلمت به بتعيينها عضوا في الشركة. ومع ذلك ، ولدهشة الجميع ، رفضت سامانثا العرض وتركت مطاردة يائسة من قبل صديقها جاي التي كان منزعجا تماما من هذا الرفض العبثي وفقا له. قالت سامانثا أنها لن تعمل لدى المنافسين لكنها سعيدة للحفاظ على وظيفتها الحالية كخادمة

لكن عودة سامانثا إلى الريف في منزل أصحاب عملها تداولت في ساده اجتياح الصحافة غير المتوقع. في حالة من الارتباك والاضطراب التام ، تم اكتشاف مهنة سامانثا الحقيقية ومن الواضح أن إيدي وزوجته وابنة أخته وناثانيل لم يصدقوا ذلك: الخادم هي محامٍ عظيم في شركة محاماة شهيرة في ميدان الأعمال في لندن. ولنعلم أن إيدي (Eddy) الطيب اشترى لها كتبا لتتعلم وتثقف ! لنذكر ايضا أن الكاتبة صوفي كينسيلا (Sophie Kinsella) كانت صحفية متخصصة في شؤون المال لذلك ندرك أن بطلتها سامانثا انقذت إيدي من توقيع عقد كان من شأنه أن يلحق بممتلكاته ضررا لأنها تعرف جيدا عالم الأعمال و المخاطر الكامنة فيه
هل ستقاوم سامانثا الضغوط الإعلامية ومحاولات مكتب المحاماة لاستعادتها؟

Première de couverture du roman de Sophie Kinsella, The undomestic Goddess

Pirates, cruauté et empires

Les pirates et leur cruauté. Les débuts des empires.


Deux versions : français et espagnol plus références et deux photos.

Pirates, cruauté et empires

Revue de livres

Français

Je voulais partager avec vous quelques connaissances sur le pirate britannique Henry Every. J’ai traduit de l’anglais une partie de l’article publié par ADAM HIGGINBOTHAM. Il s’agit d’une revue du livre de Steven Johnson dans le New York Times du 18 mai 2020, page 15. Je demeure totalement responsable d’éventuelles erreurs.


Le 11 septembre 1695, alors que le navire au trésor mongol approche de la fin de son voyage de retour de la Mecque à la cité de Surat dans l’Océan Indien, un guet aperçut à l’horizon les voiles d’une frégate anglaise qui s’approchait à une vitesse extraordinaire. Quelques minutes plus tard, le navire anglais, the Fancy, commandé par le célèbre capitaine pirate Henry Every, s’est approché du vaisseau moghol et a brisé son mât principal de 40 pieds avec un seul coup de canon.

Envahissant l’équipage indien et cherchant la richesse qu’ils savaient à bord, les pirates ont découvert plusieurs femmes parmi les pèlerins dans les cabines, y compris les proches du Grand moghol Aurangzeb, le souverain de la dynastie du Subcontinent autoproclamé le conquérant de l’univers et probablement l’homme le plus riche sur terre. Les hommes de Every se déchaînent et se livrent, une journée durant et de manière brutale et impitoyable, au viol et à la torture avant de libérer les victimes qui ont survécu et emportant le butin qui comprenait de l’or, de l’argent, des pierres précieuses, de l’ivoire, de la myrrhe et de l’encens. le tout valant au moins 200000 livres sterling ce qui représente 20 millions de dollars actuels (l’équivalent d’environ 18 millions euros).
C’était, écrit Steven Johnson dans “Ennemi de toute l’Humanité,” “l’un des plus lucratifs vol de l’histoire du crime.”
(…) Johnson a utilisé le récit de Every comme le prince organisateur d’une rumination kaléidoscopique sur les façons dont un seul envent, et l’action d’une poignée d’hommes sans accès évident aux niveaux du pouvoir de l’État, peut changer le cours de l’histoire. Johnson fait valoir que l’attaque contre le Ganj-Sawai, qui aurait été un scandale pendant à n’importe quel siècle, prend une grande importance lorsqu’elle est considérée comme un point d’inflexion crutial dans la montée de l’Empire britannique.
Au début des années 1700, le pouvoir des potentats moghol qui dirigeaient l‘Inde depuis des centaines d’années, tirant une vaste richesse de la fabrication et l’exportation d’épices et de textiles de coton, était sur le point d’être éclipsé par la puissance impitoyable de la Compagnie des Indes orientales. Première société par actions de l’histoire, la société a été créée en 1600 pour financer des expéditions commerciales entre l’Inde et l’Angleterre. Mais c’est progressivement devenu un moyen pour le gouvernement anglais d’externaliser efficacement son influence politique et économique en Inde, et c’est grâce aux forces militaires de l’entreprise que la couronne britannique allait, à la fin du siècle prochain, conquérir et subjuguer tout le sous-continent. Lorsque le Fancy apparut à l’horizon ce jour-là en 1695, la Compagnie des Indes Orientales n’a toujours qu’une emprise ténue sur ses accords commerciaux avec les Moghols, qui ne lui ont permis de maintenir une paire de colonies fortifiées à Bombay et Surat que tant qu’elle semble dans leurs intérêts financiers de le faire.

FancyWIKI
Retourner en haut
MOGEMPIRE
Books.google.fr

Site événements historiques :

http://www.eventshistory.com/date/1695/

ebook :

https://books.google.fr/books?id=bhKMDwAAQBAJ&lpg=PA204&ots=zNiv2ojOeQ&dq=Surat%20in%201695&hl=fr&pg=PA205#v=onepage&q=Surat%20in%201695&f=true

———-

Español

Piratas, crueldad e imperios

Reseña del libro

Quería compartir con ustedes conocimiento sobre el pirata británico Henry Every. Traduje parte del artículo publicado por ADAM HIGGINBOTHAM del inglés. Esta es una revisión del libro de Steven Johnson en el New York Times del 18 de mayo de 2020, página 15. Sigo siendo totalmente responsable de cualquier error.

El 11 de septiembre de 1695, cuando el barco del tesoro mongol se acercaba al final de su viaje de regreso de La Meca a la ciudad de Surat en el Océano Índico, un mirador vio en el horizonte las velas de una fragata inglesa que se acercaba a una velocidad extraordinaria. Unos minutos más tarde, el barco inglés, el Fancy , comandado por el famoso capitán pirata Henry Every, se acercó al barco mogol y rompió su mástil principal de 40 pies. con un solo disparo de cañón.

Invadiendo a la tripulación india y buscando la riqueza que conocían a bordo, los piratas descubrieron a varias mujeres entre los peregrinos en las cabañas, incluidas aquellas cercanas al Gran Mughal Aurangzeb, el gobernante de la autoproclamada dinastía del Subcontinente, el conquistador de la universo y probablemente el hombre más rico de la tierra. Los hombres de Every se vuelven locos y se entregan a una brutal y despiadada violación y tortura por un día antes de liberar a las víctimas que sobrevivieron y quitarles el botín que incluía oro, plata, preciosas peras, marfil, mirra e incienso. todo vale al menos 200,000 libras esterlinas, lo que representa 20 millones de dólares corrientes (el equivalente a aproximadamente 18 millones de euros).
Fue, escribe Steven Johnson en « Enemigo de toda la humanidad », « uno de los robos más lucrativos en la historia del crimen ».
(…) Johnson usó la historia de Every como el príncipe organizador de una rumia caleidoscópica sobre las formas en que solo uno inventó, y la acción de un puñado de hombres sin acceso obvio a los niveles de poder del Estado, puede cambiar el curso de la historia. Johnson argumenta que el ataque al Ganj-Sawai, que habría sido un escándalo durante cualquier siglo, adquiere una gran importancia cuando se lo considera un punto de inflexión cruel en el surgimiento del Imperio Británico. .
A principios de 1700, el poder de los potentados de Mughal que habían gobernado la India durante cientos de años, obteniendo una gran riqueza de la fabricación y exportación de especias y textiles de algodón, estaba a punto de ser eclipsado por el poder despiadado de la East India Company. La primera sociedad anónima en la historia, la compañía fue creada en 1600 para financiar expediciones comerciales entre India e Inglaterra. Pero gradualmente se convirtió en un medio para que el gobierno inglés externalizara efectivamente su influencia política y económica en la India, y fue gracias a las fuerzas militares de la empresa que la corona británica iba a conquistar, a fines del próximo siglo. y subyugar todo el Subcontinente. Cuando Fantacy apareció en el horizonte ese día en 1695, la Compañía de las Indias Orientales todavía tenía un tenue control sobre sus acuerdos comerciales con los mogoles, lo que solo le permitía mantener un par de colonias fortificadas en Bombay y Surat solo mientras parezca en sus intereses financieros hacerlo.

Sitio de eventos históricos:

http://www.eventshistory.com/date/1695/

libro electronico:

https://books.google.fr/books?id=bhKMDwAAQBAJ&lpg=PA204&ots=zNiv2ojOeQ&dq=Surat%20in%201695&hl=fr&pg=PA205#v=onepage&q=Surat%20in%201695&f=true