Du nouveau


Parties 1 et 3/ Go Bac


Combien de parties l’épreuve composée comporte-t-elle ?
Une question fondamentale : à quoi chaque partie fait-elle appel ?
Nous présenterons ici un rappel de la partie 1 et un exemple pour appréhender la partie 3. Vous pouvez compléter cette présentation, cela vous aidera à réviser connaissances et méthodologie exigées par l’épreuve composée. Cette présentation ne comporte aucun document.
Partie 1
Dans cette partie de l’épreuve, on attend de vous d’identifier les notions du programme, de les définir tout en expliquant et illustrant par des exemples.Exemple1. Qu’est-ce que le protectionnisme ?
2. Le libre-échange est-il toujours favorable aux producteurs ?
Partie 3
Raisonnement s’appuyant sur un dossier documentaire.
Il ne s’agit pas d’une dissertation. Pour réussir cette partie, il faut analyser le sujet et les documents sans oublier de mobiliser et d’utiliser les connaissances personnelles. Analyser le sujet
Dans cette partie, vous avez à traiter un sujet. Dans ce cas, il est nécessaire de repérer les notions, la question posée par le sujet (la consigne).
Analyser les documents
Analyser les documents pour extraire les informations utiles pour traiter le sujet. Il ne s’agit pas de commenter les documents.
Mobiliser les connaissances personnelles pertinentes
Vous avez acquis des connaissances à travers les cours et les lectures personnelles. Il faut alors trier parmi ces connaissances les éléments qui permettent de répondre à la question.
Elaborer un plan

Ne pas se mettre à rédiger directement votre réponse. Il faut élaborer un plan détaillé qui met en évidence la progression de votre raisonnement. Pour cela, classer les arguments et les exemples qui permettent de les illustrer. Les arguments servent à appuyer les idées, les propositions. Le raisonnement (objet de cette partie 3) est donc, en partie, constitué de ces arguments.

Exemple
Vous expliquerez le rôle du commerce international dans la croissance économique.

Introduction

Les théories économiques depuis Adam Smith jusqu’aux auteurs contemporains expliquent les fondements du commerce international en justifiant le libre-échange et la spécialisation en fonction des avantages comparatifs.
Après avoir défini les termes, on explicite la question ainsi : le commerce international est-il un facteur de la croissance économique ? Il faut donner une réponse nuancée à cette question.

Exemple de plan : la contribution du commerce international à la croissance économique passe par les exportations et les importations. Cependant, le rôle positif du commerce international dans la croissance est contesté.

Les activités exportatrices génèrent des revenus issus de la production qui bénéficient à l’ensemble de l’économie et entraînent une hausse plus que proportionnelle du revenu global. Cet impact de la hausse de la demande extérieure est semblable à celui exercé par l’investissement. On parle du multiplicateur des exportations ou de l’investissement.
L’expansion des exportations a aussi un effet positif sur la productivité des facteurs entraînant une baisse des coûts et par conséquent des prix par rapport aux prix des produits étrangers d’où une stimulation des exportations.

Les importations contribuent également à la croissance économique en permettant d’acquérir les biens de production nécessaire à la transformation des biens.

Pour d’autres économistes, le commerce international ne bénéficie pas à tous les pays. Ils considèrent qu’il a été à l’origine d’une stagnation de la croissance voire de l’appauvrissement de certains pays en développement en raison de la nature de leur spécialisation, de la structure de leurs échanges et de celle de leur insertion dans les échanges extérieurs. Dans la mesure où les échanges extérieurs impliquent l’ouverture, cette dernière a donc des avantages qui se répartissent inégalement entre pays.

Certaines études économétriques concluent que : “Le commerce international n’est pas une source avérée de croissance en zone (C.E.D.E.A.O La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest ). De plus, l’effet du commerce extérieur sur la croissance est conditionné par plusieurs autres variables utilisées dans le modèle telles que l’indice du capital humain, la formation brute de capital fixe. Cela signifie que l’ouverture commerciale encourage la croissance des pays ayant un PIB par habitant plus élevé (ou des pays plus riches).”

Source : https://annales-up.org/wp-content/uploads/2020/08/TAP-5_Agbahoungba.pdf

Conclusion : le rôle du commerce international dans la croissance économique peut être positif mais cela dépend des pays. Cela ne signifie pas que le commerce international ne favorise jamais la croissance.

Photo 4 صورة L’an vert du décor


جذوع شجرة الكينا/ Eucalyptus tree trunks/ Troncs d’arbres eucalyptus

Lire à propos de Roots- Read about Roots- Roots أقرأ عن

Certains arbres ont deux troncs. Photo prise à l’entrée d’un village d’Afrique du Nord. Ces arbres offrent un endroit serein et une protection contre le soleil d’Afrique. Les arbres évoquent en moi à la fois des souvenirs heureux mais aussi tristes à propos d’événements réels et ceux dans les romans. Dans Racines de Alex Haley, écrivain américain (1921-1992), le jeune Kinte Kunta est enlevé dans la forêt, arraché à son village en Gambie pour devenir esclave en Amérique. Il ne reverra plus les arbres. Les arbres ont des histoires, des destins différents et recontent aussi l’histoire des individus et des peuples. C’est pourquoi, dans certains pays, des criminels les déracinent avec fureur pour raconter des histoires à dormir debout pour tromper et voler.

بعض الأشجار لها جذوعان. التقطت الصورة عند مدخل قرية في شمال إفريقيا. توفر هذه الأشجار مكانًا هادئًا وحماية من أشعة الشمس الأفريقية.
تستحضر الأشجار ذكريات سعيدة وحزينة في داخلي عن الأحداث الحقيقية وتلك الموجودة في الروايات. في روتس للكاتب الأمريكي أليكس هالي (1921-1992) ، تم اختطاف الشاب كينتي كونتا في الغابة ، وتم انتزاعه من قريته في غامبيا ليصبح عبدًا في أمريكا. لن يرى الأشجار مرة أخرى. للأشجار قصص ومصائر مختلفة وتحكي أيضًا قصة الأفراد والشعوب. لهذا السبب ، في بعض البلدان ،يتم اقتلاعهم بغضب من طرف مجرمين ثم يحكون خرافاتهم للخداع والسرقة.

Some trees have two trunks. Photo taken at the entrance to a village in North Africa. These trees provide a serene place and protection from the African sun. Trees evoke both happy and sad memories in me about real events and thise in novels. In Roots by Alex Haley, American writer (1921-1992), the young Kinte Kunta is kidnapped in the forest, torn from his village in Gambia to become a slave in America. He will never see the trees again. Trees have different stories, destinies and also tell the story of individuals and peoples. This is why, in some countries, they are uprooted by criminals with fury and tell tall tales to deceive and steal.

OT/ (3/3) W. Boyd


Points essentiels de la partie 3/3.

L’horrible Jonjo trouve la cachette d’Adam près de la Tamise et l’attend dans cet endroit en étant certain de le capturer et de s’en débarrasser. Ce que cette brute ne savait pas, c’est que la police a trouvé des indices attestant de la présence d’Adam près de la Tamise et s’apprêtait à l’arrêter. Mais c’est le violent Jongo qui fut arrêté à la place d’Adam par une policière, Rita Nashe. Etre une brute, c’est manquer du minimum d’intelligence. Cependant, la policière a été outrée d’apprendre que l’horrible Jonjo a été libéré et sa demande auprès de certaines autorités pour en savoir plus sur cette libération n’a pas abouti. Raison invoquée par sa hiérarchie : impossible d’interférer avec des personnes haut placées et responsables de la sécurité. L’agence militaire qui l’emploie est spécialisée dans les services de sécurité, tels que tuer une personnalité ou jouer au garde de corps, et son rayon d’action est international.
En fait, dans ce roman de William Boyd, l’enquête policière occupe une place presque marginale. L’accent est mis sur les comportements et les destins des individus.
Adam qui ne s’appelle plus d’ailleurs Adam mais Primo a réussi à obtenir des informations sur l’entreprise pharmaceutique qui planifie de commercialiser un médicament appelé Zembla 4 contre l’asthme. Ce médicament a été administré à des enfants et on a enregistré des décès en conséquence . L’épidémiologiste Philip Wang s’en est rendu compte et s’est retrouvé, comme on l’a vu dans la première partie de cette note de lecture, assassiné par Jonjo.
Ce dernier, grâce à ses indicateurs menacés puis récompensés, fini par retrouver la prostituée qui connaissait Adam. L’horrible Jonjo va commettre un nouveau crime. Rappelant que c’est cette femme qui a donné à Adam l’adresse de l’église et il a même été son colocataire et s’est montré très gentil avec son fils, qui ne sort jamais, en lui apprenant à lire et en le divertissant. À part ces activités, le petit garçon passe la journée à dormir lorsque sa mère lui administré un somnifère dans ses céréales ou à regarder la télévision quand il émerge de son sommeil. Jonjo a frappé à mort cette femme qui a été digne et s’est bien défendue contre cette créature à qui on a appris à exercer son métier avec le maximum de violence, sans le moindre regret. Le petit garçon se trouve par conséquent orphelin.
Primo (Adam donc) a réussi sinon à retrouver sa vie antérieure du moins à nouer une relation amoureuse avec Rita et à travailler. Il a fini par disposer d’informations sur l’entreprise pharmaceutique ce qui lui a permis d’entamer une campagne de dénonciation contre cette firme dont les cours d’action ont chuté. Ingram, le PDG de cette entreprise est en période de convalescence. Il a été lâché par ses actionnaires et sa fortune a été sévèrement réduite. Par ailleurs, Ingram ne semble plus en mesure de poursuivre ses aventures extra conjugales. Il deteste ses enfants qui l’aiment ou qui font semblant et aime le plus jeune d’entre eux, le plus désintéressé qui ne fait cependant pas preuve des mêmes sentiments à l’égard de son père. Ingram en pleure.
Jonjo est maintenant recherché pour meurtre et il a été lâché par ses employeurs. Après ses vaines tentaives de trouver et de tuer Adam, il est obligé de quitter Londres et se cacher à l’étranger avec la complicité de ses amis qui, comme lui, gagnent leur vie en en privant d’autres.
Quant à Adam (Primo), il éprouve une certaine sérénité en continuant à travailler à l’hopital et à vivre avec Rita Nashes, l’agent de police qui sait que Primo n’est pas le vrai prénom de l’homme qu’elle aime.

%d blogueurs aiment cette page :